Qui donc ? SUPERTRAMP au coeur de la Cité de CARCASSONNE ! 

P1010806 P1010807

Même sans le chanteur Roger Hogdson que l'on regrette sur certains titres comme Dreamer ou Give a little bit... Et après un petit moment de flottement, où l'on se demande si l'alchimie va se réaliser, les claviers, les saxos et clarinettes, la batterie, les rythmes, les touchers d'instruments, les plages instrumentales au milieu des titres, les accents jazzy et le son Supertramp sont si parfaits que le public est rapidement conquis... Quant aux announcements de John HELLIWELL, toujours drôle et vantant la France, la cuisine française, le vin français... Chateau-neuf-du-pape, nous dit-il en levant son verre... au houuu scandilisé de la salle, en plein pays de minervois et corbières, il se fait pardonner à l'announcement suivant en se faisant porter une bouteille de local wine et en la partageant avec le premier rang des spectateurs. La lecture du Midi Libre sous le fameux parasol jaune est un joli clin d'oeil à la contrée qui les accueille.

P1010814

P1010815

P1010819 P1010821

P1010832 P1010831

P1010842

P1010852

P1010850 P1010870

P1010876 P1010858

P1010827

P1010878

Ouh lala que cet album Breakfast in America était bien, que des tubes trop bien à retrouver en live... Goodbye stranger, Logical song, Gone Hollywood... Et School... oups... je suis retournée dans mes années étudiantes !

P1010867

P1010891