Un bond en arrière (post commencé en juillet dernier !), avant le retour des Déferlantes dans quelques semaines...

Soleil, château de Valmy, saucisse dans du pain et glace bio, live, deux scènes cette année, un festival qui affiche complet avant la première date, poussière, du rock, de la pop, de l'électro, des têtes d'affiches énormes et des découvertes sympa... Les Déferlantes s'installent très solidement dans le paysage musical du début de l'été !

Pour commencer, soirée chanson française... qui débute avec la belle Suzanne VEGA. Pas facile d'ouvrir le bal, qui plus est tôt un jour de travail. Alors, c'est doucement, presque timidement, qu'elle s'installe et nous charme. Un peu revival, des souvenirs remontent à la surface... 

CIMG8899

SUZANNE_VEGACIMG8917

Mention spéciale aux converse violettes assorties à la mèche du guitariste !

Petit coup de scène découverte... Ben, j' ai oublié qui c'était, car c'était l'heure du casse-croûte !

CIMG8922

Je suis aux anges !!!

C'est COEUR DE PIRATE qui prend la suite et sur le devant de la scène le public rajeunit d'un coup ! Jolies balades, morceaux un peu plus rock, la chanteuse très tatouée arbore un look glamour, petite robe noire qu'elle tente régulièrement de rallonger et ballerines vernies rouges. Seule, elle interprète Pour un infidèle alors qu'on aurait bien eu envie de voir apparaître le séducteur Julien DORÉ venir interpréter ce titre enregistré en duo. J'ai bien aimé le look de ses musicos ! Vidéos ICI et ICI

CIMG8946

CIMG8950

Coup de coeur ensuite pour Gérald de PALMAS. Un garçon souriant, communicatif pour qui la scène ne doit pas seulement être un CD joué devant un public. Alors, il arrange ses musiques, réinterprète ses chansons, comme ICI la version blues de Au Paradis... Un très joli moment ! Allez Gérald... Regarde-moi bien en face!

CIMG8965

CIMG8996

Et puis, tandis qu'une autre équipe de technos s'agite sur la grande scène, c'est SMOD qui joue sur la petite scène. Pas mal du tout, faut dire que le chanteur a de qui tenir, c'est le fils d'Amadou et Mariam. Des rues de Bamako, ils nous apportent les couleurs, le mélange des langues, français et bambara... C'est très dépaysant ! 

CIMG9008

Tiens, voilà un fauteuil club...

CIMG9015

Alors, alors, qui va s'y assoir ?... Oui ! Jacques DUTRONC, au moins 10 secondes... Car il est vite sur pied, back to the sixties et the seventies avec un florilège de ses tubes. Et moi, et moi, et moi... j'apprends que William Leymergie a remplacé Catherine Langeais dans la chanson... Entouré de musicos péchus, le spectacle est formidable et dans la fosse ça chante, ça se trémousse, ça saute (donc poussière), ça tape des mains... Bref, entre Cactus, la Fille du Père Noël et Moi et moi, c'est le bonheur ! 

CIMG9029

CIMG9056

CIMG9045

Après ça, gros coup de flemme, je ne suis pas remontée devant la petite scène pour voir ... Balbino MEDELLIN... (Non, Gisou, pas taper!), et pourtant Gitan de Paname, L'Estaca, Perpignan, voilà des titres que j'aime et j'ai admiré le spectacle sur l'écran géant (autre nouveauté de l'année)...

CIMG9064

C'est Renan LUCE qui termine la soirée. Toujours aussi sympa et souriant malgré l'heure bien tardive (genre 1h du mat) et content de nous dire qu'il avait été bénévole sur le festival quelques années en arrière ! Chacun de ses titres raconte une histoire et son univers est très plaisant... Et on a bien envie de connaitre ses voisines...

CIMG9086

Euh... J'ai trop chanté, moi, je n'ai plus de voix !... A demain pour la suite !